Les causes de la perte auditive

Examen mettant en évidence une surdité

Ils se réalisent en premier lieu chez l'ORL.

  • Une anamnèse qui permet de rechercher si la surdité est progressive ou brutale, l'intensité, les antécédents familiaux, les antécédents personnels, et l'existence de signes fonctionnels locaux (douleurs, écoulements de l'oreille, bourdonnements ou vertiges)
  • Un examen ORL avec un examen auditif (audiométrie), un examen naso-bucco-pharyngé et un examen vestibulaire (épreuves diverses)
  • Des examens paracliniques (examens de laboratoire, radiographies du crâne, examens neurologiques)

C'est le médecin ORL qui prescrit ou non un appareil auditif.
Les examens ainsi réalisés permettent la mise en évidence de surdités de transmission ou de perception.

Les surdités de transmission

Les surdités de transmission peuvent être provoquées par :

  • Des lésions de l'oreille externe :
    • par obstruction du conduit auditif externe (présence d'un corps étranger, d'un bouchon de cérumen, d'un bouchon épidermique, d'exostoses volumineuses)
    • par des inflammations (otite, eczéma, furoncle)
    • par des sténoses
  • Des lésions de l'oreille moyenne par traumatismes (ex/ fracture du rocher après traumatisme crânien)
  • Des inflammations de l'oreille moyenne
    • otites aiguës, subaiguës ou chroniques
    • tumeurs bénignes ou malignes
    • otospongiose

Les surdités de perception

Les surdités de perception surviennent généralement brusquement par : 

  • des traumatismes accidentels cochléaires graves (traumatismes crâniens, explosion violente, plongée sous-marine en grande profondeur)
  • des infections souvent virales
  • des maladies vasculaires de la cochlée. (Ces troubles de vascularisation peuvent entraîner une surdité unilatérale brusque qui se révèle être une vraie urgence médicale si l'on veut récupérer rapidement son audition. Le pronostic est grave et la récupération quasi impossible si le sujet n'est pas traité dès les premières heures par corticoïdes, vasodilatateurs et parfois oxygénothérapie.)

Et elles proviennent progressivement par :

  • Des atteintes cochléaires au cours de traumatismes sonores d'ordre professionnel ou lors de processus dégénératifs de l'oreille interne.
  • Des atteintes rétro-cochléaires (atteintes nerveuses périphériques ou centrales)

De nombreux médicaments peuvent entraîner des lésions souvent irréversibles au niveau des structures nerveuses de l'oreille. Cela occasionne une baisse des capacités auditives, quelquefois sévère. L'ototoxicité dépendra de la dose et de la durée du traitement et sera variable d'un sujet à un autre.

Les surdités mixtes

Elles correspondent à l'atteinte simultanée de l'oreille externe ou moyenne et de l'oreille interne. Elles regroupent donc les caractéristiques des surdités de perception et de transmission.